MARDI 22 AVRIL 2014 LE JOURNAL DU JURA

LA HEUTTE Centrale hydroélectrique en construction

Une grande soeur nommée La Cerne II

1405 c2Heinz

«Petit garçon j’ai toujours été intéressé par les rivières, par la force qu’elles dégagent. J’ai ensuite oublié tout ça. Jusqu’au jour où, il y a une quinzaine d’années, il a été question de reprendre le bâtiment de l’ancienne usine Weber à La Heutte, un site sur lequel la force hydraulique est utilisée depuis des lustres. Dès lors j’ai été pris au jeu...»

Ainsi, aujourd’hui, Heinz Peter n’exploite pas seulement cette centrale hydroélectrique baptisée La Cerne I et fonctionnant grâce à la force de Suze. Il a depuis construit une autre petite centrale à Péry qui, elle, avale l’eau du ruisseau Le Pichoux. Et la production d’électricité, injectée dans le réseau des FMB, augmentera encore d’un cran dès que la troisième centrale de l’entrepreneur – actuellement en construction – sera mise en fonction et connectée au réseau. «Au plus tard à la fin de l’année.»

Pour environ 250 ménages

Cette nouvelle installation, c’est La Cerne II, sise légèrement en amont de sa petite soeur La Cerne I, qui turbinera aussi grâce à l’eau de la Suze déviée dans un canal. Lorsque les trois centrales de l’entreprise PKW Turbinen AG d’Heinz Peter seront connectées au réseau, celles-ci livreront du courant permettant de couvrir au total la consommation en électricité d’environ 250 ménages familiaux. Au fil des projets et des années, Heinz Peter est devenu un spécialiste en matière de turbines. Que cela soit au sujet des procédures permettant leur installation (pas toujours simples d’ailleurs) ou sur le plan technique. Un fin connaisseur donc, qui aime se documenter et discuter avec d’autres passionnés. Pourtant, il ne s’agit pas de son activité principale. Jardinierpaysagiste de métier, Heinz Peter dirige une entreprise d’une bonne demi-douzaine de personnes. Cela étant, avec trois centrales sous sa houlette, l’homme concède qu’il n’est guère plus possible de parler de simple hobby pour les turbines. A Péry tourne une machine de type Pelton alors qu’aux deux centrales de La Heutte fonctionnent des machines de type Francis. Pour La Cerne II, il s’agit d’une robuste vieille dame de 1948, pesant six tonnes, en provenance de Berthoud. Celle qui était jusqu’à alors au travail sur l’Emme se trouve toujours aujourd’hui «dans un état exceptionnel ».

A noter que La Cerne II pourrait revendiquer le label «fait maison» puisque construite par l’équipe de Heinz Peter. Et, bientôt, des fleurs semées par les jardiniers-paysagistes coloreront les abords du canal. Ce qui ravira les abeilles d’Heinz Peter. Car oui, l’apiculture est une autre activité pratiquée par ce Biennois d’origine installé à La Heutte depuis belle lurette. «Mais là, il s’agit d’un hobby uniquement! » ?